Le président de la République relève l’échec du Maroc à exclure la République sahraouie de l’UA | Sahara Press Service

Bir Lahlou (Territoires sahraouis libérés), 12 mars 2018 (SPS) Le président de la République, Secrétaire général du front Polisario, Brahim Ghali a relevé l’échec du pari du royaume marocain à compromettre la qualité de membre de la RASD au sein de l’Union africaine (UA).

Intervenant à la clôture des travaux d’une rencontre élargie aux secrétaires et commissaires politiques du front Polisario, le président Ghali a déclaré que “le pari de l’adhésion du royaume marocain à l’Union africaine en tant que démarche visant à compromettre la qualité de membre de la RASD et à empêcher l’organisation de jouer son rôle dans le processus de décolonisation de la dernière colonie en Afrique, a enregistré un échec cuisant”.

La place de la RASD, en tant que membre fondateur, s’est davantage renforcée depuis l’adhésion du royaume marocain à l’UA aux côtés de l’Etat sahraoui à travers sa participation efficiente aux sommets de partenariat de l’UA avec les partenaires étrangers, aussi bien avec le Japon à Maputo (août 2017) qu’avec l’Union européenne à Abidjan en novembre dernier, a affirmé M. Ghali, rappelant “d’autres rencontres consultatives et spécialisées lors desquelles le Maroc s’est trouvé isolé face à la détermination des pays africains et leur solidarité avec la RASD, aujourd’hui symbole de l’histoire des Africains et de leur lutte pour la liberté et la dignité”.

Relevant que “les décisions du 30e Sommet africain, tenu en janvier dernier, ont été un message clair du ras-le-bol des Africains quant aux tergiversations du Maroc et sa violation de la légalité africaine et internationale, le président de la République a souligné que les dirigeants africains n’ont de cesse exprimé “l’attachement de l’UA à jouer pleinement son rôle dans le processus de règlement pacifique du conflit”.

Il a rappelé, à ce propos, l’appel de l’UA à relancer les négociations directes entre les deux pays membres, en l’occurrence la RASD et le Maroc, en vue de l’organisation du référendum d’autodétermination du peuple sahraoui et à mettre en place un mécanisme indépendant pour garantir les droits de l’Homme au Sahara Occidental tout en appelant tous les pays et acteurs économiques à boycotter le forum Crans Montana.

“Tout ceci constitue un échec cuisant des desseins, avoués et inavoués, de l’Etat d’occupantion marocain dans ses maneouvres douteuses envers le continent africain”, a ajouté le président Ghali. (SPS)

a través de Le président de la République relève l’échec du Maroc à exclure la République sahraouie de l’UA | Sahara Press Service

Esta entrada fue publicada en Actualidad Saharaui. Guarda el enlace permanente.